Domino
octobre 27, 2016

Que veulent les Français ?

En France, quinze ans se sont passés sous un gouvernement de centre- droite. Des journées et des années avec de nombreuses tensions politiques et économiques, auxquelles s’ajoute un mécontentement populaire général envers les hommes politiques du gouvernement de droite, dont le dernier était Nicolas Sarkozy, face aux syndicats qui sont principalement gauchistes et si forts.

François Hollande du Parti Socialiste Français, sous le slogan «Le changement c’est maintenant» était à la présidence d’une des cinq puissances mondiales. Ce dernier a suscité un grand intérêt public en France et finalement, après quinze ans et pour la première fois depuis le début de la Cinquième République, l’actuel président (Sarkozy) n’a pas été élu pour un second mandat. Un phénomène qui pour le parti de centre-droite (Républicains d’aujourd’hui), en termes de prestige politique, était incroyable et très coûteux et dès le début, on a pu voir des signes de sabotage pour créer des obstacles à la mise en œuvre de la politique de François Hollande.

Le parti du centre-droit, a contesté le projet de loi intitulé «Le mariage pour tous», et amené des dizaines de milliers de manifestants et leurs proches dans la rue les dimanches de chaque semaine, suscitant des controverses. Bien que le projet de loi ai été adopté par la Chambre, mais cela s’est fait sur fond de grossissement et de propagande contre le Parti socialiste et ses programmes politiques, économiques et sociaux. Cependant, une telle loi a déjà été promulguée et appliquée dans d’autres pays européens, même dans des pays ayant une majorité catholique zélée, donc il est surprenant que ce genre de réforme provoque une collision politique dans un pays qui constitue le cœur des partis de gauche en Europe occidentale.

La prochaine étape était de s’opposer à la loi du travail qui a été présentée au Parlement.

Le droit du travail en France est fortement du côté de l’employé et des travailleurs et contraire aux intérêts des employeurs, de sorte qu’un contrat permanent, même si l’employeur n’est pas satisfait de la qualité et la quantité du travail de son employé, ne peut pas le remercier aisément. Les syndicats du travail français ont beaucoup de pouvoir dans la société… et tout cela alors que la France a le plus faible rendement de travail comparé aux autres pays développés et avancés du monde.

Le centre-droit, l’extrême droite et l’extrême gauche, chaque leur tour, fondés sur leurs intérêts partisans, ont tenté d’empêcher l’adoption d’une telle loi en stimulant et en amenant les gens dans la rue en créant des manifestations de masse dans lesquelles les partisans de ces partis créent une tension et incendient la propriété publique et privée lors de conflits avec la police.

La nouvelle loi, qui a été adoptée par le Parlement, également avec beaucoup de controverses et de tensions sociales, se concentre correctement sur les lacunes antérieures du droit du travail et vise à créer une atmosphère propice à l’investissement des employeurs et au recrutement du personnel. Cette intention n’est pas bienvenue chez les Républicains et l’extrême gauche. Selon cette dernière, la tendance à plus de capital équivaut à réduire le pouvoir des syndicats du travail et les Républicains à «seulement s’opposer».

Rappelons que la nouvelle législation du travail est l’une des façons de créer le pouvoir dans les entreprises françaises qui sont en concurrence avec les entreprises étrangères, en particulier les États-Unis d’Amérique où les travailleurs et les employés, du fait de l’absence de sécurité de l’emploi, travaillent avec force et acharnement. C’est pourquoi ils ont une efficacité beaucoup plus élevée que les travailleurs français. Un autre avantage de la nouvelle législation du travail : en donnant à l’employeur des facilités d’embauche et de licenciement des travailleurs, cela encourage les entreprises étrangères à investir et à créer des emplois en France.

Nous voyons que tous les éléments énumérés existent toujours, et une modernisation des pratiques serait essentielle si les entreprises et les institutions entendent rivaliser avec les pays avancés dans le processus de mondialisation.

Une autre chose très importante dans l’opposition et le sabotage des réformes et des plans de changement du gouvernement socialiste de François Hollande : les actions de plusieurs entreprises, principalement fortes, avec l’exécution des politiques économiques d’austérité, la réduction du personnel et la mise de leur capital hors du marché du travail a causé une augmentation du taux de chômage. Le processus était complètement clair pour moi en raison de l’influence du centre-droite parmi les grands patrons et cela semble aussi très naturel.

À cet égard, nous pouvons souligner le rôle des médias de droite comme Mainstream qui tiennent le pouls de la France. De tels médias de propagande, à l’œuvre tous les jours, sont très efficaces, réduisant la popularité de François Hollande à moins de cinq pour cent au sein d’une société peu consciente qui n’est pas capable de reconnaître ses propres intérêts et ceux des générations futures. Ou bien est-elle égoïste et ne veut pas revenir sur ses intérêts à court terme pour renforcer les politiques économiques de son pays.

Après la Seconde Guerre mondiale et le début de la crise suite des conséquences dévastatrices de la guerre, l’Empereur du Japon, a déclaré dans un message à son peuple qu’il devait maintenant travailler seize heures par jour, mais l’Etat ne pourra pas les payer pour plus de huit heures. Il a demandé aux Japonais de continuer à travailler et d’aider à la reconstruction. La nation japonaise travaillait donc seize heures par jour et payée huit heures pendant une décennie. Nous appelons ce genre des personnes des « Patriotes ». Les gens qui protestent dans la rue pour avoir travaillé quatre heures de plus par semaine et brûlent des biens publics et privés ne peuvent jamais être des patriotiques. Ils sont égoïstes et ne peuvent même pas voir les intérêts de leurs enfants et  ceux des générations futures.

Les faits listés ne sont que des aperçus de l’opposition et du sabotage fait par les partis d’opposition et leurs gens trompés. Des concertations multiples telles les problèmes des immigrés et des politiques d’immigration (qui existaient même au sein des gouvernements de centre-droit et qui sont également poursuivies actuellement) ont ouvert la voie à l’extrême droite qui voit un regain d’intérêt.

Qu’a fait le centre-droit en France pendant les quinze ans où il a été au pouvoir? Quels changements a-t-il encouru? Le gouvernement socialiste Français a hérité d’une foule de problèmes politiques, économiques, sociaux et administratifs que toute personne ou tout parti peut résoudre sur une période de cinq ans. Les Français « devraient » se rendre compte qu’il faut commencer à faire des changements fondamentaux jusqu’à obtenir des résultats, et cela est possible en moins d’une décennie. Le temps n’en a jamais été donné à François Hollande, avec toute sa force et conscience.

J’ai écrit et mentionné les graves problèmes politico – économiques de la « France » dans un article intitulé « Eau et huile » qui peut compléter cet article. Je recommande au lecteur de le lire pour mieux comprendre les enjeux.

François Hollande a gagné l’élection en préconisant le changement, mais chaque fois qu’il a commencé à le mettre en œuvre, il a fait face à l’opposition des gens et je ne pouvais pas comprendre ce que signifiait le mot «changer» pour les gens?

Travailler moins et se faire payer des vacances de plus en plus longues?

Sartrouville

02/Dec/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.